Atelier
5 février 2017
Spectacles
18 février 2017
Show all

Maquettes

Jeudi 9 Mars 2017 - Maquettes

TATOUEE

Clémence Pavageau
Cie DiverSens

Chorégraphe : Clémence Pavageau - Danseuses interprètes : Lisa Dwomoh, Clémence Pavageau

Depuis la nuit des temps, le dessin du corps hante nos sociétés. La femme qui a évolué, s’est émancipée, a elle aussi traversé ces différentes époques et traditions.
Tatouée par culture, par devoir, par rébellion ou par choix, voici ici une radiographie de ces peaux - qu’elles soient blanches ou noires, jaunes ou rouges - où le seul fait de s’approprier son corps est un acte féministe.
Cette mode ancestrale qu’est le tatouage scelle, traverse et inscrit nos épidermes dans nos civilisations depuis les tribus Maories jusqu’à aujourd’hui, dans l’occident post-punk de nos sociétés de surconsommation.

Tatoué : un duo qui confrontera la minutie d’une aiguille dans un mouvement contrôlé et la gestuelle impulsive d’une interprète en quête d’identité. Créant une rencontre où les corps apprennent à s’entendre et à s’apprivoiser, apparaît alors un dessin sur le corps et un corps qui dessine, et où la femme devient femme tatouée.

SYNTHESE

Léa Cazauran
& Mathias Rassin
Meauxtown / Lady Rocks

Chorégraphes et interprètes : Léa Cazauran et Mathias Rassin - Création musicale: Lyrik aka A cat called Fritz

Avec Synthèse, Mathias Rassin et Léa Cazauran proposent un duo dans un style de danse hip hop peu connu du grand public: le Top Rock. Danse individuelle par essence, ils souhaitent, avec cette proposition, déconstruire les codes et puiser dans les racines des danses de couples qui ont influencées la danse hip hop.

Prémices d’une nouvelle gestuelle, Synthèse est le premier volet d’une pièce de groupe.

DE BOIS ET...

John Degois
Cie Des pieds au mur

Chorégraphe : John Degois - Assistant à la chorégraphie et mise en scène : Sylvain Décure

De bois et... (titre provisoire) s’inspire de la BD du même nom dont l’auteur est Chabouté.
Autour d’un banc qui serait le personnage principal et aussi un témoin, un ami, j’aimerais parler de la richesse des relations humaines, de leur simplicité à leur complexité.
Au gré des saisons et du temps, le banc, qui en verra de toutes les couleurs, sera le lien entre tous ces instants de vie.
Avec de bois et..., il s’agira également d’inverser les rôles. C’est à dire aller chercher le public là où il ne s’y attend pas au lieu de le faire venir à nous. Pour cela je souhaite investir le banc d’un lieu public (ou pas), et quel qu’il soit. Cela peut être le banc d’un parc, d’un musée, d’une école, d’une place etc. Le but est de sensibiliser les gens à notre art sans le leur imposer.
Pour se faire, l’équipe sera composée de danseurs, de musiciens et de circassiens afin d’incarner au mieux les différents personnages de la BD et des situations de vie auxquelles ils sont confrontés. John Degois.